DOCUTHÈQUE

OBSERVATOIRE DE L’ATTRACTIVITÉ

L’Agence de Développement et d’Innovation ADI N-A réalise chaque année le recensement des investissements étrangers et français.

Ce travail est réalisé en collaboration avec les partenaires du réseau Invest In Nouvelle-Aquitaine : agglomérations, chambres consulaires et agences locales ainsi que Business France concernant les investissements étrangers.

2021 : un rebond des décisions d’investissement en Nouvelle-Aquitaine

L’année 2020 aura été marquée par un ralentissement mondial des flux d’investissements et un contexte économique difficile. Pour autant, dès 2021, la région Nouvelle-Aquitaine a retrouvé son niveau d’attractivité d’avant-crise sanitaire et a même enregistré un chiffre record sur les investissements étrangers depuis 2018.

Les chiffres sont éloquents : 292 décisions d’investissement confirmées de la part des entreprises à capitaux étrangers ou d’entreprises françaises exogènes, soit une augmentation de 43 % par rapport à 2020. Des projets, certes de plus petite taille : 46% des projets font moins de 9 emplois. Mais, les secteurs d’activité les plus impactés par la crise sanitaire : hôtellerie, tourisme et restauration ont retrouvé de l’élan cette année, grâce à des opérations de reprises bénéfiques pour le maintien des emplois. Autre élément à relever, les filières énergie, recyclage et santé, au coeur des priorités de la Région, restent en forte croissance (depuis 2019), en termes de projets implantés et emplois créés.

En 2020, malgré la crise sanitaire, la Nouvelle-Aquitaine reste compétitive pour les décisions d’implantations exogènes et observe une baisse de 25% des projets, comparable à celle constatée au niveau national.

La crise sanitaire et économique a généré une incertitude quant à la concrétisation des projets annoncés l’année précédente. 2020 se caractérise par l’implantation de projets de moindre taille par rapport aux années passées et les entreprises ont adopté, sans surprise, une approche prudente sur la projection de création d’emplois.

Après les années record 2017 et 2018, et dans un contexte de ralentissement mondial des investissements déjà marqué en 2019, la crise en 2020 impacte sensiblement l’émergence de gros projets. On trouve une proportion grandissante de « petits projets » : 46% des projets font moins de 9 emplois (contre 39% en 2019). La crise sanitaire a fait également évoluer les secteurs d’activité : parmi les plus dynamiques en création d’emplois on retrouve, comme l’année précédente, les secteurs des « Logiciels et Prestations informatiques », et « Conseil, Ingénierie et Services opérationnels aux entreprises ». Entrent cette année dans le top dix, les secteurs de l’Energie, recyclage et services liés, ainsi qu’Equipements et dispositifs médicaux.

2019 : Une nouvelle année record en termes de créations d’emplois exogènes en Nouvelle-Aquitaine, qu’ils soient le fait d’entreprises françaises ou étrangères…

En 2019, la Nouvelle-Aquitaine a attiré 271 projets d’investissements exogènes, français et étrangers générant 9 096 emplois à 3 ans : une forte hausse par rapport à 2018 du nombre d’emplois (+ 30 %) malgré un nombre de projets en légère baisse (- 8,5 %).

La tendance aux très gros projets observée en 2017 et 2018 se confirme très nettement cette année, avec 25 projets à plus de 100 emplois, générant à eux seuls 54 % du total des emplois, la taille des projets passant de 16 emplois en moyenne en 2016, à 34 emplois en 2019. (+112%)

Les créations de nouveaux sites restent majoritaires à 68 % (+2 points vs 2018).

Les projets étrangers pèsent pour 34 % du total des projets d’implantation (similaire à 2018) et 36 % des emplois (+7 points vs 2018). La Nouvelle-Aquitaine est la 6eme région française d’accueil des investissements étrangers et 3eme pour la production cette année.

23 pays, majoritairement européens, ont investi en région en 2019.
L’Allemagne reste le premier pays investisseur en termes de nombre d’opérations et le Royaume-uni prend la tête en nombre d’emplois créés.

Une nouvelle année record en termes d’implantations d’entreprises en Nouvelle-Aquitaine avec la création annoncée de plus de 7 000 emplois à 3 ans (+8% vs 2017)

Avec 296 projets d’investissements exogènes, français et étrangers, et la création ou la sauvegarde de 7 041 emplois annoncés à 3 ans en Nouvelle-Aquitaine, l’année 2018 établit un nouveau record avec une hausse de 8% des emplois par rapport à 2017, modérée par un faible recul du nombre d’opérations à -3% mais qui intervient après la forte hausse de 2017 (à +69%). […]

Télécharger le communiqué de presse en PDF

Une année record : La Nouvelle-Aquitaine attire encore plus d’entreprises et d’emplois en 2017

En 2017, la Nouvelle-Aquitaine a attiré 305 projets d’investissements exogènes, français et étrangers générant 6546 emplois à 3 ans : une forte hausse par rapport à 2016 de +69% du nombre d’emplois et +29% du nombre d’opérations.

Fait rare, on compte 13 projets à plus de 100 emplois (contre 3 l’année précédente) qui génèrent à eux seuls un tiers des emplois créés.
On note aussi une typologie de projets qualitative, avec 63% de créations de nouveaux sites, et 64% de projets concernant des fonctions stratégiques de l’entreprise (+44% par rapport à 2016).

La part de projets étrangers augmente de 5 points pour atteindre 32%, représentant 26% des emplois créés.
La région Nouvelle-Aquitaine est ainsi la 5ème région d’accueil des investissements étrangers en France.
25 pays, majoritairement européens, ont investi en région en 2017, c’est 8 de plus qu’en 2016.
L’Allemagne reste le premier pays investisseur en termes de nombre d’opérations et l’Espagne prend la tête en nombre d’emplois créés.

Les entreprises ayant un siège hors région, françaises ou étrangères, ont annoncé en 2016 la création de près de 3900 emplois à 3 ans dans le cadre de leurs projets d’implantation, d’extension et de reprise en région (pour 237 décisions).

INFORMATIONS SECTORIELLES

Fiche Eau

L’EAU dans les activités industrielles

HYDROGÈNE

CUIR – LUXE – TEXTILE – MÉTIERS D’ART

AGROALIMENTAIRE

BOIS

CHIMIE ET MATERIAUX

AÉRONAUTIQUE, SPATIAL, DÉFENSE

COSMÉTIQUE