DOCUTHÈQUE

OBSERVATOIRE DE L’ATTRACTIVITÉ

L’Agence de Développement et d’Innovation réalise chaque année, à l’occasion du bilan annuel de Business France, le recensement des investissements étrangers et français créateurs d’emplois afin de mesurer l’attractivité de la Nouvelle-Aquitaine.

Ce travail est réalisé en collaboration avec les partenaires du réseaux Invest In Nouvelle-Aquitaine : agglomérations, consulaires et agences locales ainsi que  Business France concernant les investissements étrangers.

2019 : Une nouvelle année record en termes de créations d’emplois exogènes en Nouvelle-Aquitaine, qu’ils soient le fait d’entreprises françaises ou étrangères…

En 2019, la Nouvelle-Aquitaine a attiré 271 projets d’investissements exogènes, français et étrangers générant 9 096 emplois à 3 ans : une forte hausse par rapport à 2018 du nombre d’emplois (+ 30 %) malgré un nombre de projets en légère baisse (- 8,5 %).

La tendance aux très gros projets observée en 2017 et 2018 se confirme très nettement cette année, avec 25 projets à plus de 100 emplois, générant à eux seuls 54 % du total des emplois, la taille des projets passant de 16 emplois en moyenne en 2016, à 34 emplois en 2019. (+112%)

Les créations de nouveaux sites restent majoritaires à 68 % (+2 points vs 2018).

Les projets étrangers pèsent pour 34 % du total des projets d’implantation (similaire à 2018) et 36 % des emplois (+7 points vs 2018). La Nouvelle-Aquitaine est la 6eme région française d’accueil des investissements étrangers et 3eme pour la production cette année.

23 pays, majoritairement européens, ont investi en région en 2019.
L’Allemagne reste le premier pays investisseur en termes de nombre d’opérations et le Royaume-uni prend la tête en nombre d’emplois créés.

Une nouvelle année record en termes d’implantations d’entreprises en Nouvelle-Aquitaine avec la création annoncée de plus de 7 000 emplois à 3 ans (+8% vs 2017)

Avec 296 projets d’investissements exogènes, français et étrangers, et la création ou la sauvegarde de 7 041 emplois annoncés à 3 ans en Nouvelle-Aquitaine, l’année 2018 établit un nouveau record avec une hausse de 8% des emplois par rapport à 2017, modérée par un faible recul du nombre d’opérations à -3% mais qui intervient après la forte hausse de 2017 (à +69%). […]

Télécharger le communiqué de presse en PDF

Une année record : La Nouvelle-Aquitaine attire encore plus d’entreprises et d’emplois en 2017

En 2017, la Nouvelle-Aquitaine a attiré 305 projets d’investissements exogènes, français et étrangers générant 6546 emplois à 3 ans : une forte hausse par rapport à 2016 de +69% du nombre d’emplois et +29% du nombre d’opérations.

Fait rare, on compte 13 projets à plus de 100 emplois (contre 3 l’année précédente) qui génèrent à eux seuls un tiers des emplois créés.
On note aussi une typologie de projets qualitative, avec 63% de créations de nouveaux sites, et 64% de projets concernant des fonctions stratégiques de l’entreprise (+44% par rapport à 2016).

La part de projets étrangers augmente de 5 points pour atteindre 32%, représentant 26% des emplois créés.
La région Nouvelle-Aquitaine est ainsi la 5ème région d’accueil des investissements étrangers en France.
25 pays, majoritairement européens, ont investi en région en 2017, c’est 8 de plus qu’en 2016.
L’Allemagne reste le premier pays investisseur en termes de nombre d’opérations et l’Espagne prend la tête en nombre d’emplois créés.

Les entreprises ayant un siège hors région, françaises ou étrangères, ont annoncé en 2016 la création de près de 3900 emplois à 3 ans dans le cadre de leurs projets d’implantation, d’extension et de reprise en région (pour 237 décisions).

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX

L’Observatoire régional des échanges internationaux a pour objectif d’apporter des éléments de réflexion stratégiques nécessaires pour guider la politique d’appui à l’internationalisation des entreprises régionales et à l’attractivité des investissements étranger et français en région.
Co-piloté par la Région Nouvelle-Aquitaine, l’Agence de développement et d’Innovation (ADI) et la CCI Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec la Direccte, la Douane et Business France, dans le cadre du Schéma Régional de Développement Economique d’Innovation et d’Internationalisation, cet observatoire est mis à disposition des partenaires de l’export et de l’attractivité, mais aussi de l’ensemble des acteurs et des entreprises régionales.

À l’occasion du sommet Choose France qui se tiendra ce lundi 21 janvier à Versailles et réunit 140 CEO de grands groupes internationaux issus de 29 pays, la Région Nouvelle-Aquitaine dévoile pour la première fois le résultat d’un long travail de recensement des établissements à capitaux étrangers sur le territoire, qu’ils soient présents de longue date ou récemment implantés.

894, c’est le nombre d’établissements à capitaux étrangers recensés par l’Observatoire régional des échanges internationaux au 30 octobre 2018.
41 nationalités sont représentées en région Nouvelle-Aquitaine parmi les entreprises à capitaux étrangers. L’Allemagne est le 1er pays investisseur en Nouvelle-Aquitaine (14 % des établissements régionaux à capitaux étrangers), suivi des États-Unis (13 %) et de l’Espagne (10 %).
Deux tiers des capitaux étrangers des établissements régionaux sont en provenance d’un pays de l’Union européenne. La deuxième zone est le continent américain, suivi de l’Asie (10 % des établissements régionaux à capitaux étrangers).

Les établissements régionaux à capitaux étrangers ont une taille salariale plus importante que la moyenne. 51 % d’entre eux emploient plus de 10 salariés, cette part est de 6 % en Nouvelle-Aquitaine.

En termes d’activité, près de la moitié des établissements à capitaux étrangers relève de l’industrie ou de la construction. En nombre d’établissements, les capitaux étrangers se concentrent dans des filières traditionnellement phares dans la région (agro-alimentaire, construction, BTP, vins et spiritueux) mais également dans des filières émergentes comme l’énergie ou l’image et numérique.

La moitié des établissements est concentrée sur 2 départements : la Gironde et les Pyrénées-Atlantiques. En nombre d’établissements, la Gironde attire principalement des investisseurs de la filière vins et spiritueux. Les trois premiers pays représentés parmi les entreprises à capitaux étrangers girondines sont l’Allemagne, les Etats-Unis et le Luxembourg. Dans les Pyrénées-Atlantiques, un quart des investisseurs étrangers provient d’Espagne.

INFORMATIONS SECTORIELLES

AGROALIMENTAIRE

BOIS

CHIMIE ET MATERIAUX

AÉRONAUTIQUE, SPATIAL, DÉFENSE

COSMÉTIQUE